Le choix du terrain

Rechercher son terrain

Par recherche personnelle :
Vous avez déjà défini la zone géographique dans laquelle vous souhaitez faire construire. Petites annonces dans les journaux, agences immobilières ou notaires sont les sources à votre disposition.

Examiner les possibilités de prêt

Avec l’aide du constructeur :
À titre gracieux, ce dernier peut vous apporter un soutien dans votre recherche foncière grâce à son fichier terrains et à sa connaissance du marché.

Choisir son terrain

Terrain en lotissement ou en diffus :
En lotissement : vous êtes sûr que le terrain est constructible et viabilisé. Si votre terrain est isolé, consultez le POS (Plan d’Occupation des Sols) ou le PLU (Plan Local d’Urbanisme) à la mairie et demandez un certificat d’urbanisme qui vous indiquera s’il est constructible et sous quelles conditions.

Bien entendu, nous pouvons effectuer ces démarches pour vous

La qualité du terrain

En consultant les plans au Cadastre,
vous vérifiez la situation exacte du terrain et son environnement. S’il y a lieu, Maisons ACCO peut faire intervenir un géomètre-expert.

Étudiez l’emplacement, notamment l’environnement avec le site www.georisques.gouv.fr :
la proximité des commerces, des écoles, des voies d’accès et des transports : autant de points importants au quotidien qui permettront à votre terrain de la valeur.

Le prix du terrain

Il est déterminé par la loi de l’offre et de la demande : en partie fonction de la localisation, du nombre de mètres carrés constructibles et de la qualité géologique du soussol, si elle est connue.
Son prix comprend : La valeur d’acquisition et les frais qui se décomposent entre les honoraires du notaire, et les droits d’enregistrement.

L’achat du terrain

Signer tout d’abord un compromis ou promesse de vente : Ce document doit mentionner les conditions suspensives qui vous protègent dans le cadre de la nonobtention des prêts ou du permis de construire.
Signer ensuite l’acte de vente : Devant notaire qui vous rend effectivement propriétaire du terrain.

Les articles qui pourraient vous intéresser

Le procès verbal de réception : Un transfert de propriété

La date de réception Elle marque : Le point de départ des garanties attachées à l’ouvrage Le paiement du solde dans le cadre des conditions légales précisées obligatoirement dans le contrat de construction La remise des clés Le transfert des risques quant à la garde de l’ouvrage Une visite de fond en comble L’objet de la réception est de faire l’état des lieux et des équipements. Vous devez vérifier avec votre constructeur si tout est conforme point par point à la notice descriptive et aux plans. A cette occasion, vous pouvez vous faire assister par un professionnel habilité. Le procès-verbal de réception Après ce «tour du propriétaire», vous procédez à la réception Sans réserves si vous n’avez constaté aucune anomalie Avec réserves si vous avez constaté des modifications à apporter Ces éléments figurent sur un procès-verbal que vous signez et qui doit mentionner le détail des réserves éventuelles ainsi que le délai pour remédier aux défauts constatés. Une fois ces diverses étapes franchies, vous aurez la satisfaction de prendre possession de votre maison conforme à vos désirs.
Lire la suite
Lire la suite